Le formaldéhyde est reconnu comme étant cancérigène. Toutefois, les concentrations normalement retrouvées dans les maisons ne sont généralement pas assez importante pour causer le cancer. Par contre, une exposition prolongée à des taux modérés peut causer des symptômes d’irritation dans le nez, les yeux et la gorge. Il peut aussi intensifier les symptômes de l’asthme.

Il a été considéré par Santé Canada que l’air intérieur de nos résidences ne présentait pas de problème avec une concentration en dessous de 50 μg/m3 (0.04 ppm). Cependant, une exposition prolongée à plus de 50 μg/m3 (0.04 ppm) pouvait mener à des problèmes de santé principalement chez les enfants. À plus de 123 μg/m3 (0.1 ppm) le risque d’irritation ou de sensation de brûlures aux yeux, au nez et à la gorge est accru.